La gestion de l’eau, comment ça marche ?

Voies navigables de France gère la ressource en eau et le maintien des niveaux d’eau sur son réseau afin de garantir un mouillage pour la navigation et pour l’ensemble des usages de l’eau. Ce réseau d’eau sert à l’irrigation agricole, aux loisirs nautiques, à alimenter les collectivités en eau potable ou les centrales hydroélectriques pour leurs systèmes de refroidissements. L’Établissement apporte également son concours à la prévention des inondations et à la protection des milieux en périodes d’étiage.

Voies navigables de France assure la surveillance, la maintenance et la gestion d’un ensemble d’ouvrages hydrauliques, barrages de navigation, barrages réservoirs, prises d’eau, digues, etc…

Notre objectif : préserver le patrimoine naturel de la voie d’eau et permettre l’ensemble des usages de l’eau par une gestion hydraulique modernisée, maîtrisée, anticipant les risques et pleinement partagée avec l’ensemble des acteurs de l’eau.

Sur les rivières canalisées : une régulation par les barrages

Sur les rivières, la régulation des niveaux d’eau se fait par des barrages ou seuils qui permettent de maitriser le niveau d’eau en fonction de la pluviométrie et de l’hydraulique. Chaque bief (portion de canal ou rivière constituant un plan d’eau approximativement horizontal et située entre 2 ouvrages – barrage ou écluse) est régulé par le barrage aval. Ces barrages peuvent être manuels, mécanisés, gérés à distance, voire automatisés.

Voies navigables de France n’agit pas sur la quantité d’eau mais régule le niveau. Pendant les périodes d’étiages, le barrage est redressé et permet de garantir le niveau d’eau et les différents usages. Pendant les épisodes de crues, le barrage est effacé et est transparent à l’écoulement.

Sur les canaux : une gestion à l’aide de barrages réservoirs et de prises d’eaux naturelles

Les canaux ont été créés par l’Homme et ne sont pas alimentés naturellement en eau.

La gestion hydraulique se fait à partir de deux types d’apports d’eau :

  • Des prises d’eau dans le milieu naturel : il s’agit de prélèvements directs dans les rivières à proximité des canaux. En période d’étiage, elles peuvent être fermées afin de préserver les milieux.
  • Des barrages réservoirs ou étangs : ils permettent de stocker de l’eau pendant les périodes pluvieuses afin de l’utiliser pendant la période estivale. Des réseaux de rigoles permettent de connecter les réservoirs aux canaux. La gestion hydraulique de ces ouvrages nécessite une grande anticipation car les temps de trajets de l’eau entre les réservoirs et le canal peut être de plusieurs jours.

Une supervision globale du réseau pour optimiser la gestion de l’eau

Depuis plus d’une dizaine d’années, Voies navigables de France instrumente son réseau afin de suivre en temps réel les niveaux d’eau, les débits, les prélèvements. Ce suivi permet de mieux anticiper la gestion hydraulique et d’optimiser la gestion de la ressource, et donc le partage des usages de l’eau. Les données obtenues sont centralisées et consultables à distance quasiment en temps réel, offrant la possibilité d’alertes automatiques.

Ainsi la gestion des ouvrages et les consommations d’eau peuvent être adaptées.

Cette supervision est accessible à tous sur le portail Aghyre.

Balise : les multiples facettes de la gestion de l’eau

<p>Consulter <strong>le bulletin de situation hydrologique</strong> de l&#8217;OIEau</p>

Infos réseau

Aller en haut de la page

Préférences de confidentialité

Informations sur les cookies

Le site que vous visitez utilise des traceurs (cookies). Ainsi, le site est susceptible d'accéder à des informations déjà stockées dans votre équipement terminal de communications électroniques et d’y inscrire des informations.