Le réseau fluvial relie les zones industrialo-portuaires de produits chimiques aux zones de consommation comme les plaines céréalières.
Le fluvial est un véritable avantage pour la filière chimie et engrais. Le transport par voie d’eau est non seulement un levier de la compétitivité et de la sécurité de l’industrie mais aussi un facteur de succès pour son évolution vers une industrie durable.

Les atouts du fluvial

  • Massification répondant à une production industrielle permettant un gain économique à la tonne transportée ;
  • Stock flottant ;
  • Fiabilité des délais (zéro congestion) et régularité ;
  • Cale adaptée aux produits : vrac liquide, solide, pulvérulent, big-bag, conteneur ;
  • Réseau de navigation européen ;
  • Sécurité et sûreté du transport ;
  • Traçabilité des marchandises transportées (AIS, SIF) ;
  • Transport écologique : 2 à 3 fois moins d’émissions de CO2 et Gaz à effet de serre.

Types de marchandises et conditionnement

De nombreuses marchandises sont classées dans la catégorie « Engrais-Chimie ». Les engrais englobent les engrais naturels (y compris les boues de dragage) et les engrais manufacturés. En ce qui concerne les produits chimiques, on retrouve des produits de base, tels que les liquides inflammables (hydrocarbures, styrène), les matières carburantes (ammonitrates), les matières corrosives (acide sulfurique) ou encore les matières plastiques brutes (caoutchouc), et des produits intermédiaires ou finis, tels que les produits carbochimiques (goudrons), les pâtes à papier et le PVC.
Ces marchandises peuvent être transportées en vrac, en conteneur, en big bag ou en bateau citerne.

VNF accompagne la filière

Voies navigables de France et France Chimie (ex-Union des Industries Chimiques – UIC) ont lancé en 2014 une première étude portant sur les bassins Seine et Nord/Pas-de-Calais. Cette étude a mis en évidence des opportunités  importantes de croissance des flux acheminés par voie d’eau
L’UIC et les UIC régionales concernées ont décidé de s’engager de nouveau, en 2018, en partenariat avec VNF, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et le FEDER (cofinancement européen à 50%) via la région AURA, pour mieux faire connaître et améliorer le transport de produits chimiques par la voie d’eau sur les bassins du Rhône et de la Saône.
Cette étude a mis l’accent sur les questions de report modal à travers différents critères de sécurité, d’environnement, d’infrastructure, de flotte et d’innovation, et a permis de mettre en place une vingtaine de cas concrets de report modal.
VNF propose également avec le PAMI (Plan d’Aide à la Modernisation et à l’Innovation), des outils techniques et financiers pour accompagner les bateliers à adapter leur flotte aux besoins des chargeurs, notamment pour le transport de produits dangereux.
Avec le PARM (Plan d’Aide au Report Modal), VNF accompagne les acteurs de la filière dans leur projet de report modal, notamment pour réaliser des études logistiques et des expérimentations de transport.

 

<p>VNF partenaire de <strong>vos projets de logistique fluviale</strong></p>

Aller en haut de la page