L’exploitation et la maintenance du réseau : notre cœur de métier

L’État a confié à Voies navigables de France la gestion des biens qu’il possède et qui sont dédiés à la voie d’eau, avec la responsabilité d’en assurer l’exploitation, la maintenance, la modernisation, la valorisation et le développement.

Le patrimoine géré par Voies navigables de France

Le patrimoine confié par l’Etat à Voies navigables de France est constitué :

  • de 40 000 hectares de domaine public fluvial,
  • plus de 5 000 ouvrages d’art, dont les écluses, les barrages de navigation, ou encore les ponts-canaux,
  • de 6 700 km canaux et de rivières canalisées,
  • et de tout un réseau alimentaire et hydraulique qui permet d’acheminer l’eau jusqu’aux ouvrages de navigation d’une part, et de la réguler d’autre part.

Certains ouvrages ont plusieurs siècles, certains sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco, d’autres ont bénéficié de régénération et ont un fonctionnement moderne automatisé ou téléconduit.

L’exploitation, au cœur du réseau

L’exploitation du réseau navigable permet la circulation des bateaux de commerce et de plaisance notamment par le franchissement des ouvragesécluses, ponts canaux, ponts mobile, tunnels – ainsi que la régulation et le maintien de la ligne d’eau nécessaire à la navigation – barrages, barrages-réservoirs – et aux autres usages de l’eau – irrigation, alimentation et rejet d’eau des centrales EDF, sports nautiques -, dans le respect et la protection des écosystèmes des canaux, rivières et fleuves.

Elle s’appuie sur les agents de terrain, en contact direct avec les usagers de la voie d’eau.

Les métiers de l’exploitation sont variés et nécessite une parfaite connaissance du réseau sur le secteur confié : éclusiers, pontiers surveillance du réseau, agents itinérants, agent de téléconduite ou de PCC, barragistes.

La connaissance du réseau en temps réel est un atout. Pour cela, Voies navigables de France s’appuie sur des applicatifs d’informations en constante évolution comme le cahier de l’éclusier, le SGTF (Système de Gestion de Trafic Fluvial) et le Calcul d’Itinéraire Fluvial (CIFL).

La maintenance, un besoin au quotidien

La maintenance regroupe l’ensemble des métiers et des activités qui permettent à ces ouvrages d’assurer leurs fonctions, de garantir la fiabilité du réseau, et de valoriser le patrimoine.

Pour assurer la maintenance, Voies navigables de France s’appuie sur un savoir-faire varié réparti sur tout le territoire : métalliers-chaudronniers, électro-techniciens, génie-civilistes, automaticiens, hydro-mécaniciens… Cette organisation permet d’intervenir sur les pannes – on parle de maintenance corrective – et de les prévenir en réalisant des interventions de maintenance programmées – on parle de maintenance préventive.

Pour cela, Voies navigables de France est équipé d’un parc matériels et d’outils de travail adaptés, d’ateliers de réparation, d’outils de gestion de la maintenance modernes tels que la GMAO (Gestion de la maintenance assistée par ordinateur), et de bureaux méthodes.

Et l’usager dans tout ça ?

Toutes ces activités quotidiennes, et ces interventions, depuis le contrôle de jauge et l’éclusage, jusqu’au remplacement de porte busquée, ou le déblocage d’un bateau, sont autant d’actions en faveur des usagers pour leur garantir le meilleur niveau de service.

Balise : l’exploitation et la maintenance du réseau

Services - Infos réseau

Aller en haut de la page