Crues exceptionnelles sur la Seille et tempêtes sur le canal du Centre et le canal de Roanne à Digoin : les agents VNF en action et sur le pont

Le mois de juillet a été mouvementé sur le réseau de VNF Centre-Bourgogne. La Seille a connu une crue historique et une tempête a balayé le sud de la Saône-et-Loire et le nord de la Loire, ce qui a provoqué beaucoup de désagréments sur les canaux du Centre et de Roanne à Digoin perturbant la navigation. Heureusement, les agents de VNF ont été réactifs et ont rapidement œuvré à la remise en état de notre réseau.

Crue historique sur la Seille

Le 17 juillet 2021, la Seille a atteint 3,91 mètres. La portion gérée par Voies navigables de France, entre Louhans et la Truchère, a subie de nombreux dégats :

  • Création d’embâcles provoqués par les chutes d’arbres,
  • Erosion ponctuelle des berges,
  • Déplacement de sédiments notamment à la jonction avec la Saône,
  • Inondation de la maison éclusière de Branges qui accueille une activité de restauration,
  • Fragilisation des arbres, soit par l’érosion, soit par les vents.

Une fois la décrue amorcée, l’essentiel des embâcles a pu être traité par les équipes de VNF. Seuls subsistent encore des embâcles, sur certaines berges. Ils seront retirés prochainement afin d’éviter qu’ils ne versent dans la rivière.

Mais d’autres dégâts devront être traités sur du plus long terme : les arbres, fragilisés par les pluies et les vents violents, les sédiments transportés par la crue qui bloquent partiellement la sortie de l’écluse de la Truchère et enfin les berges fragilisées par la crue et devant être renforcées.

La Seille a été entièrement fermée à la navigation pendant 10 jours, du 15 au 25 juillet. L’estimation des dégâts s’élève à 150 000€.

Depuis le 25 juillet, tout le linéaire est à nouveau opérationnel.

Le canal du Centre : la tranchée de Chagny et Crissey impactés par la tempête

Le canal du Centre a été impacté par la tempête mais dans une moindre mesure, et de façon très localisée. C’est surtout sur la section de la tranchée de Chagny et au niveau de la commune de Crissey qu’ont été répertoriés le plus gros des dégâts. Ils concernent principalement la chute d’arbres ou de branches.

A ce bilan, il faut également ajouter les dégâts provoqués par les fortes pluies sur les berges, créant de l’érosion.

Après des travaux d’urgence permettant une sécurisation de l’itinéraire, la navigation a pu reprendre le 4 août.

Le montant des dégâts est estimé à environ 100 000 €.

Canal de Roanne à Digoin : une centaine d’arbres déracinés par les intempéries

Le canal de Roanne à Digoin a été le réseau le plus impacté par les intempéries, avec plus de 100 arbres qui sont tombés, occasionnant de fait de nombreux dégâts sur le linéaire et quelques ouvrages. Un arrêt de navigation a été émis dès le 25 juillet.

Les investigations complémentaires sont en cours nécessaires pour inventorier l’ensemble des désordres.

Les équipes de VNF sont pleinement mobilisées pour rendre les ouvrages opérationnels dans les meilleurs délais : ils procèdent notamment au nettoyage des ouvrages et au retirement des embâcles. Une entreprise a été mandatée pour la gestion des arbres tombés sur les ouvrages et dans le canal.

Le bilan des dégâts est estimé à 250 000€.

A ce jour, seule la portion entre Mably et Chambilly (environ 25 kilomètres) demeure fermée à la navigation.

Le reste du réseau a pu ré-ouvrir le 28 juillet, après seulement 4 jours de fermeture totale de l’itinéraire.

Des équipes fortement mobilisées

Voies navigables de France a pour mission d’assurer la sécurité des personnes et des biens par la gestion quotidienne de ses barrages, réservoirs et digues, et lutte contre les inondations et le stress hydrique.

C’est pourquoi toutes les équipes de VNF sont restées fortement mobilisées pour rendre le plus rapidement possible les canaux à la navigation tout en veillant à la sécurité des navigants et des usagers des chemins longeant les voies d’eau.

 

Aller en haut de la page