River’Tri sur le Rhône à Lyon

VNF entreprend des dragages dans le Rhône pour permettre l’extension du service de déchetterie fluviale dès l’été 2021. River’Tri, projet précurseur à vu le jour en 2018 sur la Saône. Son succès a encouragé les services métropolitains à envisager un second point de collecte sur le Rhône, au Pont Morand.

 

Un nouveau point de collecte sur le Rhône

Après avoir nettoyé le quai des vélos, trottinettes et autres plaques de béton abandonnés, VNF Rhône Saône a lancé une opération de dragage au niveau du Pont Morand (1er arrondissement de Lyon, à proximité de l’Hôtel de Ville et de l’Opéra). D’un montant de 100 000 euros, ces travaux sont indispensables afin que la Métropole puisse ouvrir à la rentrée et côté Rhône un nouveau point de collecte de déchets par voie fluviale.

Sur ces quelques jours, ce ne sont pas moins de 1300 m3 de sédiments qui doivent être dragués à l’aide d’une pelle installée sur un ponton atelier flottant et restitué en aval dans une fosse naturelle du Rhône. Il s’agit de garantir une profondeur de 2.5 mètres afin que la barge fluviale qui viendra collecter les déchets puisse approcher et s’amarrer au quai en toute sécurité.

Comme pour toute opération de ce type, l’établissement a obtenu les autorisations des services de l’Etat en charge du respect de la loi sur l’eau. Les sédiments ne sont pas pollués, la faune et la flore aquatiques aucunement menacées. Des mesures régulières des écarts de température de l’eau ainsi que des taux de MES (matières en suspension) et d’oxygène dissous sont prévues pour adapter la cadence des travaux de dragage en conséquence.

La logistique urbaine fluviale

La déchetterie fluviale à Lyon est un exemple de logistique urbaine unique en France. Un premier service a été mis en place en 2018 côté Saône par la Métropole avec le soutien de VNF (opérateur CFT pour Suez Environnement). Chaque samedi, une barge équipée de plusieurs bennes vient s’amarrer au quai Fulchiron pour collecter de façon sélective encombrants, meubles, papiers, cartons, métaux, bois, batteries, textile… Le succès de la démarche a convaincu d’ouvrir un second point de collecte, cette fois ci côté Rhône. A partir de la rentrée 2021 et après une étude d’ensemble de sécurité des accès terrestres, on devrait donc voir la barge accoster chaque mercredi au pont Morand et les riverains apporter leurs déchets à pied, en vélo ou en voiture.

Les grands centres urbains sont de plus en plus congestionnés par les voitures et les citoyens réclament des nouvelles solutions plus durables. Le transport fluvial de fret est une de ces solutions : plus propre, il est également un moyen de transport circulant sur une infrastructure non encombrée, fiable et capable de livrer de gros volumes au plus proche du cœur des villes. La logistique urbaine par voie fluviale diminue les nuisances environnementales, réduit la congestion routière, optimise la gestion des stocks, et sécurise les horaires de livraison.

 

Aller en haut de la page