Les ports de plaisance du bassin Rhône Saône au service des usagers de la voie d’eau

Voies navigables de France Rhône Saône compte une centaine de haltes nautiques et 45 ports de plaisance. Ces derniers sont situés principalement sur les voies d’eau à petit gabarit du bassin. Ils accueillent aussi bien des propriétaires de bateaux à l’année que des plaisanciers en escale et peuvent également constituer une halte touristique pour les promeneurs à pied ou en vélo le long de la voie d’eau.

La plaisance individuelle : le réseau à petit gabarit du bassin Rhône-Saône très fréquenté

En complément des bateaux à passagers, la voie d’eau peut accueillir des bateaux de plaisance tels que les bateaux de location habitables ou appartenant à des particuliers.

Ce type de bateau, motorisé d’une dimension moyenne de 9,4 mètres et transportant en moyenne 3,5 passagers, est particulièrement bien adapté aux voies d’eau à petit gabarit.

Sur le bassin Rhône Saône, les itinéraires les plus fréquentés sont, au nord, la Petite Saône et le Canal du Rhône au Rhin et au Sud, le Canal du Rhône à Sète.

Un peu plus de 4 500 bateaux de plaisance sont identifiés sur le bassin Rhône Saône en 2017. Cette même année, les retombées économiques liés à cette activité ont été estimées à 37 millions d’euros, ce qui représente 26% des retombées économiques totales générées par le tourisme fluvial.

Un maillage de ports et de haltes nautiques sur l’ensemble du bassin

Le bassin Rhône-Saône comporte 45 ports de plaisance (> 30 anneaux) et une centaine d’haltes nautiques (< 30 anneaux).

En particulier, les ports de Mâcon pour le nord et Beaucaire pour le sud sont des sites très fréquentés en navigation de plaisance. Ils ont une capacité d’accueil de plus de 120 anneaux.

En ce qui concerne la gestion des ports, Voies navigables de France représente l’Etat en tant que propriétaire sur neuf ports du bassin Rhône-Saône : Port-sur-Saône, Scey-sur-Saône, Savoyeux, Saint-Jean-de-Losne, Seurre, Beaucaire, Bellegarde, Saint-Gilles, Vauvert/Gallician. Il confie le développement et la gestion de ces ports à des collectivités au travers de contrat de délégation de service public.

Carte état des lieux 2017

Des équipements au service des plaisanciers…

Pour accueillir les plaisanciers lors de leurs escales ou à l’année, des équipements d’amarrage (anneaux, pontons, etc.) sont mis à disposition et des services sont proposés comme le ravitaillement en carburant, la fourniture d’eau et d’électricité. Des services complémentaires peuvent être proposés selon l’importance des sites.

Voies navigables de France accompagne les collectivités gestionnaires des ports dans leur projet d’aménagement afin de proposer aux usagers des prestations de qualité et en adéquation avec leurs demandes en matière d’accueil et de services.

…mais aussi des autres usagers en bordure de voie d’eau

Les ports peuvent également constituer une halte touristique pour les usagers des itinéraires pédestres et cyclables à proximité des voies d’eau.

Pour cela, des services ou activités de loisirs (restauration, achat de souvenirs, etc.) sont proposés au sein des ports de plaisance, particulièrement adaptés aux cyclotouristes (kits de réparation, sanitaires, borne de recharge de vélos électriques, etc.).

Dans le cadre de ces démarches, Voies navigables de France, en partenariat avec les collectivités, œuvre à la valorisation touristique et économique des territoires à destination des touristes mais aussi des riverains.

Aller en haut de la page