Le trafic fluvial en légère croissance au 1er semestre

Si en janvier et février une croissance des flux laissait présager une année de croissance, les mois de mars, avril et mai ont été lourdement impactés par la crise. Le mois de juin est néanmoins marqué par un rebond de 29 % en tonnes (progression de près de 200 kt sur le mois de juin) et de 57 % en TK, dopés par les flux céréaliers et le développement de la filière conteneurs.

Malgré ces bons chiffres pour le transport au mois de juin, le rebond économique doit encore être confirmé dans les mois qui viennent. Depuis que la campagne céréalière est terminée, on observe début juillet un tassement du trafic des bateaux sur le réseau.

Au final, les statistiques semestrielles démontrent une assez bonne résilience de la voie d’eau en Nord – Pas-de-Calais, en comparaison avec la baisse du PIB, mais aussi en comparaison avec les autres bassins fluviaux : le semestre se clôture avec un recul limité à -6 % en tonnes et une croissance de + 3 % en tonnes kilomètre (TK). La filière céréalière a connu durant ce semestre une fin de campagne remarquable pour les exportations vers les pays tiers (hors CEE), ce qui a permis un bon maintien pour les activités transport de la voie d’eau pour un trafic recentré sur le bassin.

A noter que les trafics intérieurs au bassin ont bondi de 37 %, tandis que les flux intracommunautaires ont baissé de 22 %.

Les opérateurs économiques saluent la réactivité et l’accompagnement de VNF durant cette période complexe.

<p>Record pour la filière céréales à l’export : le témoignage de SICA Nord Céréales</p>

<p>Soutien ministériel à la filière céréales</p>

Aller en haut de la page