Ministère de la Transition Ecologique

Le Ministère de la Transition Ecologique en bref

Pour le Ministère de la transition écologique, le développement des modes de transport de marchandises massifiés, alternatifs et complémentaires à la route et permettant de contribuer activement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, constitue une priorité de la politique nationale des transports de marchandises.


Le transport fluvial de marchandises est un des vecteurs de la transition énergétique que le gouvernement souhaite placer au cœur de son action.



5 grands défis pour le transport fluvial

Le développement du transport fluvial suppose de surmonter cinq grands défis qui constituent autant d’orientations stratégiques pour ce mode de transport :

  • La robustesse et de la fiabilité des infrastructures, qui constitue un préalable au développement du trafic fluvial. C’est en particulier l’objet de la programmation des infrastructures, annexée au projet de loi d’orientation des mobilités.
  • La performance économique et logistique du transport fluvial de marchandises, en limitant le coût des ruptures de charge, en s’intégrant davantage dans les chaînes logistiques et en attirant de nouveaux trafics, en lien avec la stratégie France logistique 2025.
  • La performance environnementale, dans un contexte national et international de réduction des gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques (réduction des émissions polluantes et des consommations d’énergie par le développement de nouveaux types de motorisation à faibles émissions, gestion des eaux usées, gestion des déchets).
  • La transition numérique, afin que le transport fluvial se saisisse de toutes les opportunités offertes par la digitalisation des chaînes logistiques et la dématérialisation des procédures administratives.
  • La formation et les qualifications professionnelles, afin de pouvoir offrir des conditions attractives en matière d’emploi.
Aller en haut de la page