VNF démarre le déploiement à grande échelle de la fibre sur la petite Saône. Au programme : la pose de 65 km de fibre majoritairement enterrée pour relier le poste surveillance et de commande de Gray à l’écluse de Saint-Symphorien, première écluse du canal du Rhône au Rhin.
Il s’agit d’une opération importante dans le cadre du projet de modernisation de l’exploitation du réseau, la fibre permettant notamment le réarmement à distance des écluses et les barrages mobiles.

L’entreprise en charge de la réalisation des travaux a mis en place deux ateliers de trancheuses au départ de Pontailler-sur-Saône, chacun partant dans deux directions opposées. L’un file vers Gray, à l’amont, tandis que l’autre fait route vers Saint-Symphorien, à l’aval.

A raison d’un kilomètre par jour pour chaque atelier, la réalisation des tranchées permettant la mise en place des fourreaux sera terminée dès l’automne. La pose des chambres puis le tirage de la fibre seront réalisés dans la foulée, pour une première phase de travaux dont la fin est prévue au printemps 2024.

En parallèle, des chantiers de pose en régie ont également démarré autour de Gray et de Saint-Albin. D’autres opérations sont programmées dans les semaines à venir et permettront d’accélérer l’arrivée de la fibre sur l’amont de l’itinéraire.

Longue de 220 km, la Petite Saône est restée majoritairement sous sa forme de rivière naturelle, avec un niveau d’eau assuré toute l’année.

Sa localisation au cœur d’un contexte exclusivement rural en fait un intermède propice au développement du slow tourisme entre la fin du canal des Vosges à Corre et l’entrée sur la Saône à grand Gabarit par l’une des deux cités historiques de la batellerie française : Saint-Jean-de-Losne.

C’est une destination familiale, qui mêle étroitement fluvial et cyclotourisme et permet une immersion dans les terres comme sur l’eau en respectant au mieux l’environnement.

Aller en haut de la page