VNF

Le canal du Midi, un ouvrage patrimonial protégé

Le canal du Midi bénéficie de mesures de protections afin de veiller au respect de la valeur patrimoniale et architecturale de l’ouvrage. Explications.

Le canal du Midi, un patrimoine UNESCO et un Site français

Depuis le 7 décembre 1996, le canal du Midi est inscrit par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité. C’est la reconnaissance  de sa Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE).

Le canal du Midi fait actuellement l’objet de l’élaboration d’un « Plan de gestion du bien UNESCO ». Co-construit avec l’État, la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée, VNF et les différents acteurs concernés, cet outil de gestion durable fixe, de manière pluriannuelle, les grandes orientations pour l’avenir du canal du Midi.

En 1977, l’État français a inscrit le canal du Midi au titre des ‘’Sites’’ (ministère de l’environnement – loi de 1930).

Ces deux inscriptions conduisent VNF à mettre en œuvre les programmes de restauration, de modernisation et de valorisation du canal dans le cadre des dispositifs réglementaires.

A ce titre, ils sont soumis à l’examen et à l’autorisation de Commissions départementales des sites, perspectives et paysage composées de représentants des services de l’État.

Des ouvrages inscrits ou classés Monuments historiques

Le patrimoine du canal des deux mers comporte plusieurs ouvrages, hydrauliques ou de navigation, inscrits ou classés au titre des Monuments historiques (loi de 1913).

La maintenance et la modernisation de ces ouvrages sont placées sous le contrôle des Architectes des Bâtiments de France (Service départemental de l’architecture et du patrimoine).

Aller en haut de la page