VNF

Le canal du Midi, un ouvrage patrimonial protégé

Le canal du Midi, un patrimoine UNESCO

Le canal du Midi a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996 grâce à la candidature portée par VNF, en partenariat avec les services locaux des ministères de l’environnement et de la culture.

Le Bien inscrit à l’UNESCO comprend :

  • le canal du Midi, de Toulouse à l’étang de Thau à Marseillan;

  • les canaux de Jonction et de la Robine qui relie Port-la-Nouvelle;

  • le système alimentaire de la Montagne noire qui permet d’alimenter le canal du Midi à Naurouze;

  • le canal de Brienne dans Toulouse;

  • une section de fleuve Hérault à Agde.

soit au total 360 km et 328 ouvrages.

Le Bien “UNESCO canal du Midi” est doté d’une zone tampon qui concerne l’ensemble des communes riveraines..

Des engagements liés à l’inscription au patrimoine mondial

L’inscription au patrimoine mondial implique en retour des obligations pour l’État signataire de la Convention du patrimoine mondial de 1972 :

  • de conserver sa Valeur Universelle Exceptionnelle, de la faire partager aux riverains et aux usagers du Bien, enfin de la transmettre aux générations suivantes;
  • de mettre en place d’un « système de gestion » regroupant l’ensemble des partenaires de la gestion du Bien et de sa zone tampon;
  • d’élaborer un « plan de gestion contractuel » entre les partenaires,

Pour garantir le maintien de la qualité architecturale et paysagère de l’environnement du Bien, d’associer une zone tampon, dotée de protections réglementaires.

La Valeur Universelle Exceptionnelle, c’est quoi ?

Une inscription sur la Liste du patrimoine mondial correspond à la reconnaissance d’une « Valeur universelle exceptionnelle » (VUE) par la communauté internationale.

Le canal du Midi répond à 4 des 6 critères de l’UNESCO :

  • critère I : représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain;
  • critère II : témoigner d’un échange d’influences considérable sur le développement de l’architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages;
  • critère IV : offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une période significative de l’histoire humaine;
  • critère V : être un exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, ou de l’interaction humaine avec l’environnement

<p>En savoir plus sur <strong>le canal du Midi et la Liste du patrimoine mondial de l&#8217;UNESCO</strong></p>

La gouvernance du canal du Midi

La gouvernance du canal du Midi s’articule autour d’ :

  • un Comité de Bien, véritable parlement du canal qui rassemble les représentants de tous les acteurs concernés par le canal du Midi.
  • L’Entente canal du Midi, constituée de l’Etat, VNF, la Région et les quatre Départements traversés. Elle a pour but de coordonner les différentes initiatives visant la préservation et la mise en valeur du canal du Midi et de ses territoires.Véritable outil de gestion durable, le Plan de gestion UNESCO fixe, de manière pluriannuelle, les grandes orientations pour l’avenir du canal du Midi.

Le plan de gestion UNESCO

Le canal du Midi fait actuellement l’objet de l’élaboration concertée d’un “Plan de gestion du Bien UNESCO”. Véritable outil de gestion durable, le p0lan de gestion UNESCO fixe, de manière pluriannuelle, les grandes orientations pour l’avenir du canal du Midi.

Des protections nationales pour le canal du Midi

Le canal du Midi et ses paysages sont classés au titre des sites (code de l’environnement – loi de 1930).

Le classement vise à préserver des lieux dont le caractère exceptionnel justifie une protection de niveau national, et dont la conservation ou la préservation présente un intérêt général du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque.

Certains ouvrages du canal du Midi sont également inscrits ou classés monuments historiques.

 

Aller en haut de la page