Canal du Rhône au Rhin – vallée du Doubs : une démarche partenariale pour imaginer un futur prometteur

Voies navigables de France (VNF) et ses partenaires territoriaux sont engagés dans une démarche forte pour développer l’offre touristique et de loisirs sur et autour de la voie d’eau dans la vallée du Doubs et sur le canal du Rhône au Rhin. Il s’agit de co-construire autour de la voie d’eau un véritable contrat qui permettra de rendre attractive cette destination.

L’itinéraire possède des atouts qualitatifs indéniables en terme d’expérience culturelle et de paysages différenciés, en particulier dans la vallée du Doubs où le canal sillonne entre les collines du massif du Jura. Il est jalonné par des haltes et ports de plaisance stratégiquement situés au cœur de cités historiques :

–      Dole : ancienne capitale culturelle de Franche-Comté,

–      Besançon : ancienne cité Vauban, ville culturelle et berceau historique de l’horlogerie française,
–      Montbéliard : cité des princes, berceau historique de Peugeot.

Pour construire le contrat de canal, VNF avec le soutien de l’Etat et de la Région Bourgogne Franche Comté a lancé une étude qui se déroule en trois étapes : la réalisation d’un diagnostic, puis la définition du positionnement marketing et des grandes orientations de développement, et enfin mise au point d’un programme d’action.

Les objectifs opérationnels de cette étude partenariale sont :

–          Améliorer l’attractivité du territoire et faire en sorte d’y augmenter les retombées économiques et la création de nouveaux emplois ;

–          Construire un positionnement fort, commun à l’ensemble du linéaire du canal et aux sites associés visant à redynamiser la demande, l’offre touristique et marchande à la fois pour les riverains et les visiteurs ;

–          Prendre en compte les dynamiques touristiques à l’échelle du territoire et des territoires voisins et s’assurer de leur complémentarité.

Etape 1 franchie : la réalisation du diagnostic de l’offre touristique existante avec une étude de fréquentation et des ateliers professionnels

L’été 2021 a été consacré à la réalisation d’un « diagnostic » de l’offre touristique fluviale et fluvestre existante permettant de faire ressortir les forces et faiblesse du territoire de la voie d’eau.

Une enquête baptisée « Mon doubs canal » a également été lancée auprès des visiteurs et habitants (450 réponses). Elle a permis d’avoir une meilleure connaissance de leurs expériences vécues et leurs attentes sur le développement de l’offre touristique. La vallée du Doubs et le canal du Rhône au Rhin sont particulièrement appréciés par les adeptes du slow tourisme, qui recherchent des expériences alliant proximité, évasions et séjours au cœur de paysages naturels. Un développement éco-touristique de ce territoire semble faire consensus auprès de l’ensemble des répondants.

A l’automne, des ateliers participatifs se sont également tenus avec les socio-professionnels du tourisme de la voie d’eau : loueurs de bateaux habitables, hébergeurs, restaurateurs, fédérations de sports nautiques et de pêche, porteur de projets, association de plaisanciers… L’objectif a consisté à confronter l’enquête clientèles aux retours de leurs propres clientèles et de recueillir leur vision du développement de la voie d’eau.

Retrouvez ci-dessous la synthèse de l’enquête et des ateliers participatif avec les socio-professionnels

Etape 2 en cours : la définition du positionnement marketing et des grandes orientations de développement

VNF et ses partenaires territoriaux sont aujourd’hui mobilisés pour définir le positionnement marketing et les grandes orientations de développement pour le canal du Rhône au Rhin et la vallée du Doubs. Il s’agira d’identifier pour mai 2022 la philosophie de développement et de promotion partagée collectivement (institutionnels, collectivités, professionnels privés usagers, habitants) qui permettra de valoriser et de démarquer cette destination.

Etape 3 à venir : la mise au point d’un programme d’actions de développement

Par la suite, chaque partenaire sera appelé à prendre des engagements sur son implication dans les actions et projets du programme de développement défini.

Ce programme visera à travailler autant sur la création de services et d’équipements que sur de la promotion et de l’information touristique.

Les partenaires de la démarche :

  • La Préfecture du Doubs ;
  • L’Etat – Fonds national d’aménagement et de développement du territoire ;
  • La Région Bourgogne-Franche Comté ;
  • Le Département de la Côte d’Or
  • Le Département du Jura
  • Le Département du Doubs
  • Le Département du Territoire de Belfort
  • Grand Dole – Communauté d’agglomération ;
  • Les 2 Vallées Vertes – Communauté de communes ;
  • Jura Nord – Communauté de communes ;
  • Grand Besançon Métropole ;
  • Doubs Baumois – Communauté de communes ;
  • Rives de Saône – Communauté de communes ;
  • Pays de Montbéliard Agglomération ;
  • Grand Belfort – Communauté d’Agglomération

Le canal du Rhône au Rhin en bref (hors parties Territoire de Belfort et Haut Rhin)

–          180 km de linéaire d’Allenjoie jusqu’à Saint-Symphorien-sur-Saône avec une succession de parties en rivière (Doubs et Allan) et des dérivations canalisées.

–          3 départements traversés : Côte d’Or, Jura et Doubs (Région Bourgogne-Franche Comté)

–          65 écluses automatisées rendant la navigation autonome avec une télécommande.

–          2000 bateaux de plaisance à Dole et Besançon que ce soit de la plaisance privée ou de la location de bateaux sans permis habitables (trafic annuel hors crise COVID)

–          Forte activité de bateaux à passagers à Besançon

–          Offre de bateaux électriques pour les traversées de Besançon et Dole

–          Nombreuses activités nautiques et de loisirs jalonnant l’itinéraire du canal, avec notamment la présence de clubs de canoé kayak et aviron

–          Aménagement des chemins de halage bordant le Doubs, pour constituer un maillon de l’« Eurovélo 6 » qui relie l’Atlantique à la Mer Noire

Aller en haut de la page