Lutte contre les espèces aquatiques envahissantes

Lancement d’une expérimentation scientifique à la gare d’eau de St-Jean-de-Losne

Ce mardi 13 avril, un chercheur de l’Université de Lorraine est venu à Saint-Jean-de-Losne pour effectuer les premiers prélèvements dans le bassin de la gare d’eau, particulièrement touché par le Myriophylle hétérophylle comme l’a confirmé une étude menée en 2019.

Il s’agit de la mise en œuvre opérationnelle d’un partenariat scientifique à l’initiative de VNF qui consistera à expérimenter sur plusieurs années des techniques de lutte biologique utilisant des micro-organismes naturels déjà présents dans les milieux. Le principe est de limiter les éléments nutritifs nécessaires à la plante pour l’affaiblir et faire baisser sa prolifération. C’est une démarche de prévention.

Les prélèvements serviront à dresser un état des lieux du milieu aquatique, les tissus de la plante seront analysés et un protocole de suivi se mettra en place. D’autres actions spécifiques seront mises en œuvre dans les prochains mois en fonction des premiers retours des scientifiques.

Un plan dédié contre la prolifération

Le réseau navigable à petit gabarit de VNF, comme les autres réseaux en Europe, doit faire face depuis plusieurs années à la prolifération de plantes telles que les myriophylles, les élodées ou encore les Jussies qui menacent l’équilibre des écosystèmes, perturbent le fonctionnement des écluses et gênent fortement la navigation des bateaux. Si le faucardage (coupe) ou l’arrachage n’empêche pas leur prolifération, ils restent les principaux moyens d’actions « curatives » complémentaires aux solutions « préventives ».

 

Pour faire face à la prolifération des espèces exotiques envahissantes, VNF a décidé de mettre en place un plan d’action dédié. Pour 2021, le budget d’1.5 million d’euros permettra d’expérimenter de nouvelles solutions, de mener des opérations d’urgence et de financer des projets de recherche. L’établissement établit des partenariats avec l’ensemble des acteurs concernés pour mutualiser les connaissances et trouver des solutions de long terme à cette problématique.

 

A Saint-Jean-de-Losne, haut lieu du tourisme fluvial, VNF travaille au quotidien avec les collectivités locales et les acteurs économiques pour lutter contre le Myriophylle hétérophylle. Des interventions de faucardage continuent d’être planifiées à la gare d’eau.

Aller en haut de la page