La maison éclusière n°61S, située dans la commune d’Ouges (département de la Côte-d’Or), fait office de véritable modèle dans la valorisation touristique des berges du canal de Bourgogne.



Vacante il y a encore deux ans, la maison est depuis 2017 au cœur du projet « Cultures et Canal » qui vise à renforcer l’attractivité de la voie d’eau, mais aussi réinvestir artistiquement et solidairement ce lieu historique. L’Association Bourguignonne Talents Sans Frontières (ABTSF), avec le concours de VNF et de la commune d’Ouges, a permis de donner une seconde vie à ce patrimoine authentique et unique. Des artistes de nationalités différentes y ont établi leur atelier et se réunissent pour partager leurs pratiques issues de différentes cultures. Ce lieu de vie, destiné à tous les publics, visiteurs, curieux, néophytes ou passionnés d’art, est devenu en quelques années un véritable lieu d’échanges et permet à la commune d’Ouges et au canal de Bourgogne de séduire un public nouveau.

Jouissant d’une situation exceptionnelle, la maison éclusières 61S est propice à de multiples activités : une palissade multiculturelle sur laquelle tout le monde est invité à peindre, une allée des géants qui prend forme grâce aux statues monumentales sculptées dans des troncs d’arbres par des artistes, des pique-niques animés (musique, chant, dance, tissage) ou des soirées cinéma en plein air. Les « Jardins du Canal », une ferme biologique développée le long des berges entre les maisons éclusières 61S et 60S, en partenariat avec l’association Défis21, verra également bientôt le jour. Exploitée par une équipe de salariés en parcours d’insertion, elle deviendra à la fois un lieu de rencontres et d’échanges pour les populations locales mais aussi un support pour l’insertion de personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles.

Le projet « Cultures et Canal », développé dans la commune d’Ouges le long des berges du canal de Bourgogne et à la maison éclusière n°61S, s’inscrit dans le projet global « Open Canal » qui vise à redynamiser les berges du canal de Bourgogne et le patrimoine éclusier en ouvrant ses maisons éclusières à de nouveaux projets (touristique, agricole, culturel, de restauration, d’hébergement…). L’objectif étant de réinscrire ce patrimoine et les berges associées dans une logique de développement non plus exclusivement tournée vers le tourisme fluvial, mais dans une logique territoriale plus large.

Aller en haut de la page