Le plus grand barrage à clapets de France !

C’est sur l’Ile des Impressionnistes, sur la Seine aval dans le département des Yvelines, que se trouve le barrage grandiose de Chatou, construit entre 2009 et 2013. Parsemé d’histoire, le site témoigne notamment de l’arrivée du canotage, l’un des premiers loisirs modernes sur l’eau.



Un peu d’histoire

Vers 1860, la maison Fournaise, une guinguette située sur l’ile, se reconvertit en loueur de bateaux et lance la mode du canotage. Dès lors, les parisiens sont attirés par cette nouveauté, notamment des artistes.

Guy de Maupassant qualifiera l’établissement de « phalanstère de canotiers » et Auguste Renoir, qui peindra Les Canotiers à Chatou, dira à un ami : « Je suis revenu à Chatou à cause de mon tableau. Vous serez bien gentil de venir déjeuner. Vous ne regretterez pas votre voyage, c’est l’endroit le plus joli des alentours de Paris ».

La Maison ferme au début du 20e siècle, mais la commune l’acquiert en 1979 et l’inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques 3 ans plus tard. Elle abrite aujourd’hui un restaurant et un musée avec ses collections sur l’histoire du site et du canotage.

Un ouvrage moderne

C’est en 1933 que le premier barrage est construit et mis en service à Chatou pour réguler la voie d’eau, c’est-à-dire une trentaine d’années après la fermeture de la Maison Fournaise. Vétuste et difficile à manœuvrer, il est démoli 80 ans plus tard et remplacé par un nouveau modèle automatisé qui assure une régulation plus efficace du plan d’eau, notamment en période de crue. Réalisée pour 69 millions d’euros, le reconstruction du barrage de Chatou est l’une des opérations les plus importantes jamais engagée par VNF, puisqu’il s’agit du plus grand barrage à clapet de France – chaque clapet pesant près de 170 tonnes. Il maintient le niveau de la Seine sur 32km jusqu’au barrage de Suresnes (92) et près de 9 millions de tonnes de marchandises franchissent son écluse chaque année. Le site se compose d’un barrage surmonté d’une passerelle, d’une passe à poissons, d’une écluse de et d’un local de commande. Au titre du patrimoine, certains équipements de l’ancien barrage sont conservés et mis en scène en rive gauche.

Aller en haut de la page