Surgissant du sol verdoyant de l’Auxois, le barrage réservoir de Chazilly fait partie des six barrages qui alimentent le canal de Bourgogne au  niveau du bief de partage situé à Pouilly-en-Auxois. Son parement en maçonnerie et ses six contreforts lui donnent un aspect médiéval, faisant écho au château de Châteauneuf-en-Auxois surplombant à quelques lieux de là le pays et le canal.



  • Adresse : Rue des Tilles Andelot 21320 Chazilly Bourgogne-Franche-Comté France

Le barrage réservoir de Chazilly a été construit entre 1830 et 1837 pour alimenter le canal de Bourgogne. Haut de 22.50 mètres, sa cote de retenue normale est à l’origine de 22 mètres mais est abaissée dès 1976 à 17,50 mètres pour garantir sa stabilité puis à 15,50 mètres en 2009. Les travaux actuellement en cours permettront au réservoir de retrouver une cote de retenue à 16 mètres.

Il est constitué de 6 contreforts construits entre 1839 et 1844 qui lui donnent son aspect si particulier.

Deux rigoles de remplissage

Deux rigoles viennent l’alimenter : la rigole de Beaume, longue de 10 km, et la rigole de Pasquier, longue de 6,8 km. Ces rigoles de remplissage sont équipées de 18 prises d’eau et permettent de tripler la surface de retenue du barrage.

L’alimentation du canal de Bourgogne par le barrage de Chazilly s’effectue par le lit naturel du ru de la Miotte qui passe par Sainte-Sabine et Vandenesse.

Le remplissage du réservoir se fait exclusivement l’hiver.

Caractéristiques techniques

Longueur : 536 mètres

Largeur maximale en pied de barrage : 17 mètres

Hauteur : 22.50 mètres

Cote de retenue normale en 2021 : 16 mètres

Capacité maximale de la retenue d’eau à la cote 16 mètres : 2.20 hm3

Superficie de la retenue d’eau : 43 ha

Repères historiques

1777 : début des travaux du Canal de Bourgogne

1830-1837 : construction du barrage de Chazilly. Cote de retenue normale : 22.50 mètres

1839-1844 : construction des 6 contreforts

1956 : Travaux de drainage et d’injections en fondation et dans la maçonnerie suite à des venues d’eau observées en 1955

1974 : Abaissement de la cote de retenue normale à 17.50 mètres afin de garantir la stabilité du barrage

1991 : Vidange et abaissement de la cote de retenue normale à 17.25 mètres

2002 : Vidange et travaux de rejointoiement localisés

2004 : Restauration de maçonneries du parement amont de la rive gauche à la tour de prise d’eau

2006 : Travaux de rejointoiement de la crête

2008 : Réfection des maçonneries de la tour de la prise d’eau

2009 : Abaissement de la cote de retenue normale à 15,50 mètres

2010 : Arrêté préfectoral visant à la mise en révision spéciale du barrage.

2010-2018 : Etudes de confortement du barrage

2019-2021 : Travaux de réfection du barrage

Aller en haut de la page