Un ouvrage unique en Europe !

Inauguré en 1969, le Plan incliné de Saint-Louis/Arzviller, situé sur le canal de Marne au Rhin, a 50 ans en 2019. Cet ascenseur à bateaux unique en Europe permet de descendre 44,55 mètres de dénivelé en 4 minutes, contre une journée de navigation pour franchir les 17 écluses de l’ancienne Vallée des Éclusiers.

Bien que le trafic marchand ait fortement baissé sur le canal de la Marne au Rhin au cours des 30 dernières années, le tourisme fluvial est en plein essor dans la région. Ainsi, 8 500 bateaux empruntent le plan incliné chaque année.


Le Plan incliné est aujourd’hui une attraction touristique qui accueille pas loin de 100 000 visiteurs par an.



Contactez-nous

Un ouvrage unique en Europe !

Le plan incliné de Saint-Louis/Arzviller est un ouvrage exceptionnel dont la maitrise d’ouvrage et l’exploitation sont assurées par Voies navigables de France Strasbourg.

Son exploitation touristique est assurée quant à elle par la Société d’économie mixte (SEM) du Plan incliné Saint-Louis/Arzviller, dont fait partie la Communauté de Communes du Pays de Phalsbourg.

Le plan incliné de Saint-Louis/Arzviller est l’un des trois ascenseurs à bateaux de ce type en Europe, avec l’ouvrage de Krajnorjask en Russie et celui de Ronquières en Belgique. Sa construction de type transversal est toutefois unique en son genre en Europe (les deux autres ouvrages sont de type longitudinal). Elle fut conçue par l’ingénieur général des Ponts et Chaussées, Robert Vadot, qui avait été chargé de la canalisation de la Moselle et sera nommé en 1975 délégué de la France à la commission internationale de la Moselle.

Il permet aussi d’augmenter la capacité de transport et la sécurité de la navigation, tout en réduisant au minimum la consommation d’eau et les frais d’entretien.
À l’aval, le canal mène jusqu’au bac, sorte d’ascenseur rempli d’eau et fermé par des portes mobiles. Le bateau entre dans le bac puis est hissé en douceur jusqu’au canal amont, 44,55 mètres plus haut, grâce au poids de l’eau et à des contrepoids.

Ce chariot bac au gabarit imposant (41,5 m x 5,5 m) se déplace sur une pente de 41 %. Il représente un poids total de 900 tonnes.

Cette montée spectaculaire est réalisée en 4 minutes seulement (pour un temps de parcours total de 20 minutes entre l’entrée et la sortie du bateau du bac). Le plan incliné permet un gain de temps d’une journée navigation par rapport à l’ancien parcours via la vallée des éclusiers

Un peu d’histoire

Dès le XVIIIe siècle, le roi Louis XVI chargea son ingénieur d’étudier un projet de canal afin de relier le bassin de la Seine et la grande voie rhénane. Il fallut toutefois attendre les années 1830 pour que le Canal de la Marne au Rhin voie le jour.

Avant la construction du plan incliné de Saint-Louis/Arzviller, il fallait traverser 17 écluses se succédant sur 4 km afin de gravir la pente à cet endroit. Cet ouvrage a donc été construit pour faire économiser une journée de navigation aux péniches commerciales reliant Strasbourg à Paris.

À l’origine, deux bacs étaient prévus pour le transport des péniches mais, avec le déclin du transport fluvial, un seul a été construit et mis en fonction. Les travaux démarrés en 1965 ont abouti à une mise en service le 27 janvier 1969 sous la houlette du maître d’ouvrage de l’époque : le Service Navigation de Strasbourg devenu Voies navigables de France.

Aller en haut de la page