VNF

VNF Bassin de la Seine – Qui sommes-nous ?

VNF Bassin de la Seine gère 1 400 km de voies navigables, dont 450 km de voies à grand gabarit sur les bassins de la Seine et de la Loire aval.

Ce réseau est constitué de 800 km de fleuves et de rivières (la Seine, la Marne, l’Oise, la Loire) et de 600 km de canaux (canal du Nord, canaux de Picardie et de Champagne- Ardenne). VNF Bassin de la Seine couvre 5 régions (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est, Normandie et Pays de la Loire) et 18 départements. VNF Bassin de la Seine s’appuie sur 900 collaborateurs au service de l’exploitation, de la maintenance, de la modernisation et du développement du réseau navigable. Agents d’exploitation (éclusiers et barragistes), mécaniciens, électriciens, pilotes, ingénieurs, techniciens, hydrographes, commerciaux, gestionnaires du domaine…, les missions de VNF requièrent des savoir-faire spécialisés au service de la voie d’eau.

La Seine : un axe majeur pour le transport de marchandises

Le bassin de la Seine représente plus de 40% du trafic fluvial national en tonnes, soit 23,7 millions de tonnes de marchandises transportées, et plus de 50% du trafic en t-km (3,9 milliards de t-km) en 2019. En moyenne, 900 unités fluviales (automoteurs ou convois poussés) naviguent sur ce bassin Seine-Oise.

La Seine, de Nogent-sur-Seine au Havre, est un axe fluvial stratégique car elle relie le premier ensemble portuaire national (ports du Havre, de Rouen et de Paris) à la région Île-de-France, la plus grande conurbation française. Le transport fluvial contribue aujourd’hui de manière significative à l ’acheminement des marchandises à l’intérieur de cet espace économique majeur, qu’il s’agisse de matériaux de construction, de produits agricoles, de produits énergétiques et de marchandises diverses conteneurisées.

Non saturé, l’axe Seine pourrait accueillir 3 à 4 fois plus de trafic qu’aujourd’hui et offre une alternative écologiquement vertueuse au transport routier de marchandises. Le projet européen à grand gabarit de la liaison « Seine- Escaut » s’inscrit dans ce cadre et vise à renforcer le rôle et l’attractivité de la voie d’eau en créant une interconnexion des bassins Seine et Escaut.

 

Une destination touristique de premier plan

Avec près de 8 millions de passagers en Île-de-France, la Seine est l’un des sites parisiens les plus visités par les touristes et arrive en 4ème position devant la Tour Eiffel et après le Louvre, Notre-Dame et le Sacré Cœur. Avec une flotte de 97 bateaux promenade parisiens, cette activité a représenté 359 millions de retombées économiques en 2019 (Étude filières VNF – synthèse 2020).

Depuis 2010, l’offre de paquebots fluviaux se développe sur la Seine entre Paris et Le Havre. Une vingtaine de paquebots font aujourd’hui escale sur la Vallée de la Seine qui compte de nombreux sites d’intérêt touristique majeurs (Giverny, La Roche Guyon, Rouen, Abbayes normandes…). La plaisance privée n’est pas en reste avec plus de 6 300 plaisanciers sur la Seine en 2018. À vélo, en bateau ou à pied, le tourisme itinérant, qui conjugue tourisme fluvial et à vélo, a le vent en poupe et VNF multiplie les partenariats avec les collectivités

 

<p><strong>Organigramme</strong> de VNF Bassin de la Seine</p>

Notre organisation territoriale

Le siège de VNF Bassin de la Seine est basé à Paris au 18 quai d’Austerlitz (75013) où sont regroupés la direction et les services supports. Sur le territoire, six unités territoriales d’itinéraires (UTI) sont en charge des missions d’exploitation et de maintenance du réseau navigable ainsi que de la gestion du domaine public fluvial. Les UTI sont les premiers interlocuteurs de proximité.

 

Carte territoriale de VNF bassin de la Seine

Contactez-nous

VNF vous accompagne dans vos projets et démarches

Aller en haut de la page