La préservation de la ressource en eau est devenue un enjeu majeur particulièrement avec les impacts du changement climatique.

La politique de gestion de l’eau menée par VNF Sud-Ouest porte sur les aspects quantitatifs, pour la fourniture d’eau nécessaire à la navigation, l’irrigation des terres agricoles et autres usages, mais également sur la qualité de l’eau pour préserver l’impact sur le milieu aquatique du canal des deux Mers.

Les évolutions climatiques et environnementales imposent une exigence accrue sur la maîtrise de la gestion hydraulique. Il s’agit de :

  • gérer la ressource de façon rigoureuse, économe, en anticipant les risques (crues, sécheresse)
  • assurer la surveillance, la maintenance et la gestion des ouvrages hydrauliques
  • prendre en compte les enjeux de sécurité publique (usagers, riverains, personnels).

Une instrumentation du système alimentaire du canal du Midi en Montagne noire a été mise en place par VNF Sud-Ouest. Elle permet une gestion plus fine de la ressource. Associée à des travaux d’étanchéité des berges, ce sont plus de 2 millions de m3 d’eau économisés depuis 10 ans, malgré une forte fréquentation touristique et des besoins toujours croissants.

VNF, acteur de l’eau

En tant que gestionnaire d’infrastructure publique, VNF Sud-Ouest est intégré au réseau des services de l’Etat chargés de la politique de l’eau, des Comités de bassins, des Agences de l’eau, … A ce titre, il participe aux comités ‘’ sécheresse’’, mis en place par les préfectures et contribue aux mesures décidées durant ces périodes, pour économiser l’eau (regroupement des bateaux aux écluses, délais d’attente, …).

La prévention des crues relève de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (GEMAPI). VNF Sud-Ouest participe au réseau de gestion et d’intervention et veille à ce que l’exploitation du canal des deux Mers n’entraîne pas d’aggravation des conséquences des crues.

Une eau de bonne qualité, sous surveillance

VNF Sud-Ouest est mobilisé sur la qualité des eaux du canal des deux Mers, en lien avec les acteurs concernés. Il s’agit d’approfondir les connaissances et de partager les données, de limiter les risques de pollution et de veiller à la qualité des sédiments par des contrôles stricts lors des campagnes de dragages.

En partenariat avec les Agences de l’eau Adour-Garonne et Rhône-Corse-Méditerranée, un programme de suivi consiste à analyser, plusieurs fois par an et sur un panel large de paramètres scientifiques, la qualité des eaux du canal.

30 points de prélèvements ont été identifiés. Ce programme complète les autres dispositifs mis en place pour l’équipement du réseau pour la récupération des eaux grises et noires issues de la navigation, la conversion hydraulique des ouvrages avec des huiles biodégradables, la prévention des pollutions accidentelles et l’application du ‘’zéro phyto’’ pour l’entretien des berges.

Un environnement préservé et fragile

Ouvrages artificiels, les canaux destinés à la navigation ou le transport d’eau constituent des milieux écologiques très riches. Les berges végétalisées offrent des zones favorables à la diversité des espèces. Cependant, ces biotopes restent fragiles compte tenu des caractéristiques fonctionnelles du canal, des usages et des événements climatiques qui peuvent contraindre les milieux naturels.

VNF Sud-Ouest prend en compte ces aspects environnementaux dans l’exploitation et l’entretien du canal.

Aller en haut de la page