Zoom sur le réseau Nord-Pas-de-Calais

VNF porte un programme d’investissement et d’études de grande ampleur, financé entre autres par les contrats de plan État-Région et l’Europe, qui vise à améliorer le gabarit du réseau fluvial Nord-Pas-de-Calais, pour accueillir le trafic de grands bateaux.

Nous investissons aussi pour fiabiliser le réseau, dans le cadre d’une planification concertée avec les usagers et nos clients, ceci doublé par la mise en place d’une stratégie de maintenance préventive visant à réduire la durée des chômages (période de fermeture à la navigation).

L’amélioration du niveau de service passera aussi par l’extension à l’horizon 2023 de la navigation 24h sur 24.

VNF Nord-Pas-de-Calais, un réseau dense et riche en voies d’eau

Le bassin de navigation Nord-Pas-de-Calais a l’avantage de disposer d’un réseau fluvial à grand gabarit qui traverse les grandes villes de la région et les connecte au port de Dunkerque et aux ports du Bénélux via l’Escaut et l’axe Deûle-Lys, le mode fluvial contribuant ainsi au  développement économique de la région.

Le réseau fluvial est maillé de ports publics et de sites privés où transitent plus de 9 millions de tonnes de marchandises produites ou consommées dans la 3e région importatrice et exportatrice de France. Le canal Seine-Nord Europe pourra à terme connecter le Nord-Pas-de-Calais à l’Île-de-France, élargissant encore son hinterland fluvial.

La direction territoriale Nord-Pas-de-Calais est organisée en bassin de navigation et comporte

  • 680 km de voies d’eau
  • 90 écluses
  • Plus de 100 ouvrages de régulation des niveaux d’eau
  • 2 000 hectares de domaine public fluvial
  • Le réseau de l’ex-Picardie est géré par la DT Bassin de la Seine

La voie d’eau occupe une place stratégique pour le développement touristique

VNF s’efforce de la promouvoir dans ses dimensions urbaines et rurales, car elle dynamise le développement et l’économie des territoires qu’elle traverse. Ainsi, elle constitue un atout indéniable pour la politique “Trame Verte”, le renouvellement urbain et les pratiques de loisirs verts et sportifs.

Le réseau fluvial Nord-Pas-de-Calais a la particularité de former, avec nos voisins transfrontaliers, un réseau maillé en boucles exceptionnel.
Depuis 10 ans, plus de 10 000 passages annuels sont recensés aux écluses, illustrant ainsi un marché solide qui ne demande qu’à se développer.

Construire et fiabiliser le réseau pour répondre aux enjeux européens

Le réseau fluvial Nord-Pas-de-Calais comprend 680 km de canaux et rivières dont 520 km utiles à la navigation de commerce. Les voies accessibles au transport sont constituées de

  • 236 km de voies à grand gabarit
  • 66 km de voies à moyen gabarit
  • 219 km de voies à petit gabarit, dit gabarit Freycinet.

Pour faciliter l’accessibilité des grands bateaux et conforter les axes entre le débouché de la future liaison Seine – Nord Europe et le port de Dunkerque, l’Escaut et l’axe Deûle – Lys, un programme d’investissements, financé via les Contrats de Plan et Contrat de Projets État-Région successifs et avec le soutien de l’Union européenne, vise à améliorer le gabarit du réseau fluvial Nord-Pas-de-Calais.

VNF mène également une politique de maintenance préventive programmée et concertée avec les usagers et chargeurs. Elle vise, à travers des Plans de Maintenance, à anticiper les besoins en réfection, travaux et entretiens des ouvrages du réseau fluvial et à intervenir en amont des incidents nécessitant une intervention de maintenance curative.

<p><strong>La téléconduite</strong> des écluses</p>

<p>Mise à grand gabarit de <strong>la Deûle</strong></p>

<p><strong>Le canal de Condé-Pommeroeul</strong>  : chantier de remise en navigation</p>

<p>Aménagement de <strong>la Lys mitoyenne</strong></p>

Aller en haut de la page