Rétablissement de la continuité écologique entre la Selle et l’Escaut canalisée en aval de l’écluse de Denain

Remanié lors de la construction de la nouvelle écluse de Denain en 1970-1971, le seuil de la confluence Selle-Escaut, situé à une centaine de mètres en amont de l’écluse a été identifié comme étant un obstacle à la continuité écologique et doit donc obligatoirement être supprimé. Il est de même pour le seuil d’un ancien moulin situé à l’amont de la Selle.

Dans le cadre de sa politique de restauration et de fiabilisation du réseau fluvial, la Direction Territoriale du Nord – Pas-de-Calais de VNF s’est engagée à réaliser les travaux à partir de juin 2021 pour une durée de 5 mois.

L’opération fait l’objet d’un cofinancement par l’agence de l’Eau, à hauteur de 80% du montant des travaux.

Montant des travaux :  674 720,00 € HT.

<p>Seuil de la confluence Selle-Escaut, situé à une centaine de mettre en amont de l’écluse de Denain</p>

Le seuil de la confluence Selle-Escaut se situe sur la commune de Denain, sur le domaine Public fluvial qui comprend également l’Escaut, le site de l’écluse de Denain et ses abords.

Le seuil se situe immédiatement à l’aval de l’écluse de Denain.

Inscrit perpendiculairement à l’Escaut, le seuil de la Selle s’étend sur la totalité du lit mineur de la rivière et présente une largeur de près de 25 m le long de l’Escaut. Sa hauteur de chute est de l’ordre de 1 m. Le seuil est surmonté d’une passerelle piétonne afin d’assurer une continuité du chemin de halage le long de l’Escaut canalisé. Sa longueur est d’environ 25 mètres par 1,40 m de largeur.

 

Afin de rétablir la continuité piscicole et d’améliorer les conditions de navigation, en particulier en entrée de l’écluse, Voies navigables de France s’est engagé à réaliser de nouveaux aménagements.

Le site en rive droite de l’Escaut canalisée, est composé d’un seuil en rideau de palplanches et caissons, d’une lisse de guidage, d’une passerelle piétonne, d’un rideau de palplanches tirantées, d’un cadre béton d’un ancien moulin et d’une canalisation d’eau potable.

 

Les travaux, concernent trois zones :

 

–       Travaux à l’amont du seuil où les berges seront travaillées de manière à reconstituer un talus « naturel » sur les deux rives, et arasement du seuil du moulin ;

–       Travaux au niveau du seuil consistant à supprimer le seuil existant ;

–       Travaux à l’aval du seuil au niveau de la future confluence permettant le rétablissement de cette dernière.

Les travaux se dérouleront en plusieurs étapes principales, sur une durée totale de 5 mois, notamment :

–       Reprofilage du cours d’eau depuis l’amont du radier de l’ancien moulin, jusqu’à la nouvelle confluence, pour rétablir la continuité écologique ;

–       Réalisation des fondations (micropieux + massif en béton armé) de la nouvelle passerelle. La nouvelle passerelle sera assemblée et posée en un seul tenant sur les massifs de béton armé ;

–       Dépose de la passerelle existante et aménagement du cheminement piéton en rive gauche et droite de la Selle ;

–       Réalisation d’un nouveau rideau et de ses ancrages (rideau n°1) ;

–       Réalisation du radier béton (ép. 20 cm) en fond de lit dans la zone inter-rideau où la Selle sera la plus étroite. Le radier sera recouvert d’une couche d’enrochement ;

–       Arrachage de la lisse de guidage et des caissons existants et mise en œuvre du déversoir (nouveau seuil, rideau n°2). Le futur déversoir sera réalisé (durant le chômage de l’écluse) au moyen d’un rideau mixte palplanches / caisson sur un linéaire d’environ 32,40 m, dans l’alignement avec les berges existantes en rive droite de l’Escaut à l’amont et à l’aval de la confluence actuelle.

–       Réalisation du soutènement de la rampe à l’aval (rideau n°3) : pour améliorer la continuité piscicole, le soutènement de la rampe sera réalisé sur un linéaire de 6 m et pour des profils de 6 m de longueur ;

–       Ouverture de la nouvelle confluence.

Aller en haut de la page