Jeux Olympiques et Paralympiques : le fluvial au cœur du dispositif

Voies navigables de France et les acteurs du fluvial se mobilisent pour la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. La Seine sera au cœur du Village des athlètes en Seine-Saint-Denis. Le fluvial sera un atout-clé pour atteindre l’objectif fixé par Paris 2024 d’organiser les premiers Jeux à neutralité carbone. Favoriser la logistique fluviale pour les chantiers olympiques, aménager le bras secondaire de la Seine au droit de l’Île-Saint-Denis pour assurer la navigation pendant les Jeux ou encore participer à l’amélioration de la qualité de l’eau, VNF s’engage à plusieurs titres pour la réussite des Jeux Olympiques.

La logistique fluviale au cœur de la construction du Village olympique et paralympique

Situées en bordure de Seine sur les communes de Saint-Denis, l’Île Saint-Denis et Saint-Ouen-sur-Seine, les futures installations du Village Olympique et Paralympique se veulent exemplaires, tant sur la haute qualité environnementale des constructions que sur le recours à des solutions logistiques propres et respectueuses du cadre de vie des Franciliens. Cet engagement concret participe à l’ambition de faire de ces Jeux un accélérateur de la transition écologique, en limitant au maximum le nombre de camions et en optimisant leur itinéraire.

Afin de limiter les nuisances et l’empreinte carbone du chantier, la SOLIDEO et les différents constructeurs du Village se sont engagés à recourir le plus possible au transport fluvial.

Le fluvial est en effet la solution logistique la plus performante particulièrement en matière environnementale, pour un chantier de telle ampleur.

On estime que le recours au transport fluvial pour les chantiers olympiques devrait concerner 1,4 million de tonnes de matériaux à approvisionner et à déblayer, dont 500 000 tonnes de déblais liés à la seule construction du Village Olympique et Paralympique. Ce sont de 25 000 à 70 000 camions qui pourraient être évités avec le fluvial lors de la construction des chantiers olympiques.

Faire le choix du fluvial dans un bassin francilien dans lequel les transports sont très contraints et les enjeux environnementaux de qualité de l’air et de nuisances de toutes sortes sont particulièrement exacerbés, c’est un choix de raison :

Le fluvial présente en effet de nombreux atouts :

  • ­Performance énergétique : plus de 5 fois moins de gaz à effet de serre et plus généralement d’émission que le routier pour 1 tonne transportée,
  • Pas de congestion, pas de saturation du réseau,
  • Pas ou peu de nuisances sonores,
  • Des délais de livraison respectés,
  • Des acheminements sécurisés,
  • Une logistique, fiable, fluide, adaptée­ aux petites comme aux grandes quantités ou encore aux dimensions exceptionnelles, Une desserte au cœur de ville, au plus près des chantiers et des besoins.

Une convention de partenariat a été signée le 21 janvier 2020 entre l’Etat, la SOLIDEO, HAROPA Ports de Paris et Voies navigables de France en faveur de la logistique fluviale pour la construction du Village olympique et paralympique.

Dans le cadre de cette convention, VNF s’engage notamment à :

  • Apporter son expertise de la logistique fluviale aux promoteurs pour l’approvisionnement en matériaux de construction et l’évacuation des déblais de chantiers,
  • Mettre à disposition son domaine pour l’installation de bases logistiques proches des chantiers,
  • Aider les entreprises à recourir au transport fluvial grâce à son Plan d’Aides au Report Modal (PARM) cofinancé par la Région Ile-de-France,
  • Accompagner les entreprises de la filière bois pour favoriser l’acheminement par voie fluviale des éléments en bois pour la construction du Village Olympique et Paralympique.

Au-delà des chantiers olympiques, la logistique fluviale urbaine pourra, dans un contexte de restriction forte de la circulation sur le réseau routier et d’enjeux de sécurité, faciliter l’organisation et l’exploitation des sites olympiques, y compris dans Paris :

  • Pour l’approvisionnement de produits à valeur ajoutée : équipements nécessaires à l’organisation des Jeux (barrières, gradins…), food & drink,
  • Pour l’évacuation des déchets,
  • pour le déplacement des athlètes et des délégations.

VNF, maitre d’ouvrage pour l’aménagement du bras de la Seine à Gennevilliers

VNF est également l’un des maîtres d’ouvrage de la SOLIDEO (Société de Livraison des ouvrages olympiques). A ce titre, VNF doit aménager et rouvrir le bras secondaire la Seine à Gennevilliers pour maintenir la navigation de commerce et de passagers à grand gabarit durant les Jeux car le bras principal de Saint-Denis sera mis à disposition de Paris 2024 pour accueillir les athlètes dans le Village Olympique et Paralympique.

L’aménagement du bras de Gennevilliers comprend des opérations de dragage pour garantir un mouillage suffisant pour les grosses unités fluviales de 135 mètres de longueur, la création d’un alternat et l’installation de postes d’attente pour les bateaux. Par ailleurs, pour des raisons de sécurité de la navigation, certains bateaux logements stationnés dans ce bras secondaire devront être déplacés sur de nouvelles zones de stationnement qui seront créées. Les travaux d’aménagement du bras de Gennevilliers débuteront au second semestre 2022. En héritage des JOP, les équipements mis en place sont prévus pour être réutilisés pour la logistique fluviale ou encore par les territoires, notamment de la Seine-Saint-Denis pour le développement d’activités de loisirs.

Amélioration de la qualité de l’eau de la Seine

VNF contribue à l’amélioration de la qualité de l’eau de la Seine dans Paris, notamment pour la tenue des épreuves en eaux libres (épreuves de natation-marathon et de triathlon).

Dans le cadre de la Loi JO, VNF raccordera fin 2021 le Port des Champs-Elysées (Paris 8è) dont il est gestionnaire, aux réseaux d’assainissement collectif de la Ville de Paris, afin que la cinquantaine de bateaux-logement puissent se raccorder au réseau de collecte des eaux usées.

Au-delà des épreuves de nage prévues dans la Seine durant les Jeux, cette action contribuera à permettre d’ouvrir aux parisiens les cinq sites de baignade retenus par la Ville de Paris au titre de l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympique.

En dehors de Paris, VNF travaille avec la fédération des Associations de l’Habitat Fluvial (ADHF) pour avancer sur les solutions d’assainissement autonome permettant d’éviter tout rejet d’eaux usées dans les cours d’eau.

<p>En savoir plus sur le Village olympique et paralympique : lire la vidéo de la SOLIDEO « The Athletes Village: A Unique Urban Experience » :</p>

<p>Retrouvez aussi la vidéo de présentation du <strong>Village des médias</strong></p>

<p>En savoir plus sur <strong>les atouts de la logistique fluviale</strong></p>

Contactez-nous

VNF vous accompagne dans vos projets et démarches.

Aller en haut de la page